Résumé du travail d'ALFRED WOLFSOHN sur la voix humaine

(Ecrit en 1963)

Portrait d'Alfred Wolfsohn à la fin de sa vie par Sheila Braggins


Depuis des temps immémoriaux des légendes au sujet de la voix ont fait allusion à de grandes possibilités et ressources qui sont généralement reconnues dans le siècle présent.
De Grèce est venue la légende d'Orphée. Son chant pouvait charmer les animaux sauvages, les arbres et même les pierres. Sa manière de chanter avait tant ému les coeurs des gardiens des Enfers qu'ils avaient relâché sa belle femme Eurydice. Il y a la légende cabbalistique du Tetragrammaton - le " Nom qui s'est précipité dans l'Univers ". L'expression de ce Saint nom de Dieu était connu pour avoir le pouvoir de changer la forme du monde tel que nous le connaissons. De même, dans la légende hindou il y a le mot Saint en Sanscrit " Aum ", un mot qui est devenu Pouvoir à travers les quarante manières différentes de le prononcer. Le pouvoir de la voix de Dieu dans l'Ancien Testament est rapporté de plusieurs manières : Tonnant dans le paradis, faisant fondre la Terre. Elle est décrite comme une " Voix Puissante " et une " Voix Tranquille et Ténue "

Depuis des temps immémoriaux la voix a été un mystère.

Alfred Wolfsohn, qui est né en Allemagne en 1896, a passé sa vie à travailler sur le mystère de la voix humaine. Il mourut en Angleterre en 1962 après avoir établi les vérités de base sous-jacentes dans ces légendes, c'est à dire que la voix est l'expression audible de l'âme da l'Homme.

Parmi les divers moyens par lesquels nous nous exprimons, la voix est d'abord la révélation la plus intime et la plus nue de notre être essentiel. Elle est enracinée dans les profondeurs réelles de notre être primitif et la plus nue de notre être essentiel. Elle est enracinée dans les profondeurs réelles de notre être primitif et cependant elle aspire à la conscience spirituelle la plus élevée. Elle contient chaque instinct, chaque émotion, chaque sentiment et chaque humeur que nous expérimentons et que nous exprimons, toutes avec les plus subtiles modulations. Elle peut nous pousser à l'amour, à la haine, à la frénésie ou à l'exaltation. C'est le moyen d'expression possédé par chaque être humain.

A la naissance de l'être humain sa voix proclame : Vie. Pendant de nombreux mois elle reste le seul moyen de communication avec ceux qui l'entourent et ceux dont dépend sa vie Elle devient plus expressive avec le développement des réactions émotionnelles chez l'enfant: un gargouillement de satisfaction, un cri aigu de plaisir, ou un hurlement de rage. L'enfant apprend tout naturellement à utiliser sa voix de plus en plus, criant et pleurant pendant des heures sans fin - sans jamais devenir rauque. Le registre de sa voix est extraordinaire. Comparée à la voix adulte, la voix de l'enfant produit un volume de son tout à fait hors de proportion avec sa taille.

Où est dans l'adulte cette liberté d'expression ? Ce registre relativement vaste, cette habileté à utiliser sa voix, que l'enfant possède ? Cela s'est perdu sur le chemin que nous appelons " l'Age adulte ". Le royaume du rêve sans limite de l'enfance est sacrifié au gain douteux de la réalité littérale. Les voix coincées, les voix sans vie que nous entendons, dans les bus, à la radio, derrière les comptoirs, dans nos bureaux et souvent sur les scènes de nous théâtres, c'est la tentative de l'Homme à être objectif et non-émotionnel, car l'émotion est interprétée comme " Sensiblerie " et non pour ce qu'elle est, la vie dynamique qui pousse à l'expression authentique - ce qui inclut le corps tout entier, esprit et âme.

Dans le domaine de la musique, la voix a toujours été l'instrument le plus flexible de l'homme, mais le progrès de la civilisation a apporté des changements dans les habitudes musicales et la spécialisation a été imposée à la voix, la plaçant de force dans des catégories : Soprano, Contralto, Ténor, Basse etc. . . Cela devint chose admise d'avoir une voix spécialisée. Les exigences de l'habitude ont mis à la voix les chaînes de la conformité. Un petit nombre de grands chanteurs a prouve que la voix a toujours la possibilité d'un registre très étendu d'expression, mais à part ces exceptions la voix est devenue de plus en plus spécialisée de même que la civilisation elle-même est devenue plus spécialisée dans sa manière de penser, ses actions et ses exclusivités.

Qu'est-ce qui a mené la voix a devenir de moins en moins flexible ? Qu'est-ce qui a limité le registre la couleur et l'expresslon de la voix ? Quelle est la cause qui a fait que la voix de l'enfant, avec son fantastique potentiel latent, est devenue quelque chose de coincé, de monotone et sans couleur? En cherchant une réponse à ces questions, Alfred Wolfsohn en est arrivé à cette thèse : la voix n'est pas seulement la fonction de quelque structure anatomique, que ce soit appelé larynx, diaphragme ou ce que vous voudrez, mais plutôt l'expression de ce quelque chose de mysterieux appelé la personnalite. La nombre de théories et de rapports contradictoires au sujet de,sa production tend à prouver simplement que la réponse au mystère ne peut pas être posée en noir et blanc ou inscrite dans un règlement. Le mystère de la voix fait partie intégrante du mystère de la vie.

En travaillant d'abord avec des voix malades et plus tard avec des voix jeunes et en bonne santé, Alfred Wolfsohn a brisé le mur du son de l'habitude . Il a prouvé que la voix est limitée seulement par les problems de la personalite et inhibée seulement par les problèmes de la psychée. Il a découvert à nouveau le potentiel latent dans la voix adulte - la voix qu'il a pu toujours écouter avec l'oreille intérieure. La Voix. Sans Chaînes.. .

Alfred Wolfsohn a prouvé sans aucun doute que la voix humaine est " humaine ", pas simplement mâle ou femelle. "Humaine" dans le sens que la structure de la voix mâle ou femelle est identique ; il n'y a pas de ligne que les divise ; seulement une tendance plus vers l'un que vers l'autre, de la même manière que la structure psychologique du male et de la femelle a les mêmes limites et sont mêlés avec seulement l'accent placé sur l'un ou autre côté de d'échelle. "Humaine" dans ce sens qu'elle reflète et même contient la profondeur et la hauteur de l'emotion que l'etre humain est capable d'exprimer, après avoir échappé à l'entravement des chaînes de la conformité de l'esprit, du corps et de l'âme.

 

Page index en français

Page index Wolfsohn